Le jardinier en mouvement

Le jardinier-paysagiste Gilles Clément a signé deux jardins dans le département du Cher. Il est reconnu pour ses concepts de jardin en mouvement, de tiers paysage et de jardin planétaire. Selon lui, sans le monde végétal nous n’existerions pas, ni nous, ni nos taupes qui mangent des insectes nourris eux-mêmes de feuilles, nos sangliers, nos lapins car le monde est un. Quand nous partons en avion, nous emportons nos microbes, parfois quelques moustiques ; les cargos transportent des rats ou des papillons.

clement_gilles_photo_dd

Animaux et végétaux se déplacent. Le monde est un, tout se tient, tout se rejoint en un jardin qui couvre la planète. Le vivant fait le tour de la terre et nous sommes tous concernés, Gilles Clément nous le répète mais l’avenir est toujours incertain. Des incertitudes qui nourrissent le dernier roman* de Gilles Clément, dans lequel la folie du pouvoir a donné le contrôle de quelques-uns sur une humanité rescapée.
Et la vie ? Il faut prendre le risque de vivre et ne jamais oublier de réfléchir avant d’agir.

 
atelier des Trois-Sabots
livre * Gilles Clément, Le grand B.A.L. Actes Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s