Et l’argent, dans tout ça ?

Geneviève Hollemaert est responsable administrative de l’établissement public de coopération culturelle de Noirlac. Elle occupe ce poste depuis 11 ans.

Geneviève Hollemaert, au coeur du nouvel espace d'acceuil-boutique de l'abbaye de Noirlac

Comment l’abbaye gagne-t-elle de l’argent ?

Geneviève Hollemaert  : « Toutes les personnes payent un droit d’entrée, ce qui nous fait gagner de l’argent. Nous avons en moyenne vingt-cinq mille visiteurs par an, ce qui n’est pas forcément beaucoup*. C’est sept euros l’entrée et il y a des tarifs réduits, pour les moins de douze ans c’est gratuit. Tout au long de l’année, nous avons des manifestations artistiques. Nous louons des espaces de travail à l’Abbaye et cela nous rapporte également de l’argent. ».

Est-ce que l’argent que vous gagnez, vous le réinvestissez pour Noirlac ?

Geneviève Hollemaert : « Bien sûr ! Effectivement, nos activités génèrent un peu d’argent, ça ne nous permet pas de tout financer. Nous sommes aidés par l’état, la région et le département mais tout ce que nous gagnons à Noirlac est réinvesti à l’abbaye. Nous ne sommes absolument pas une société destinée à redistribuer à ses actionnaires des bénéfices ! ».

Qu’attendez-vous du projet de Gilles Clément ?

Geneviève Hollemaert : « Un des objectifs visés avec l’aménagement du jardin de Gilles Clément est d’attirer un nouveau public. On sait qu’actuellement il y a beaucoup de monde, beaucoup de touristes, qui apprécient les visites de jardins ».

La location des espaces pour les entreprises ou éventuellement les particuliers ça représente quoi ?

Geneviève Hollemaert : « On peut parler d’un chiffre d’affaires. C’est très fluctuant ça peut passer de 30 000 euros à 120 000 euros suivant les années. Vous voyez que ça reste modeste quand même. Étant situés au centre de la France, nous avons un fort pouvoir d’attractivité pour les entreprises qui souhaitent effectuer des séminaires. En revanche, pour les grands rassemblements de plus d’une journée, nous avons des difficultés. Il faudrait étoffer les capacités d’hébergement. Nous ne louons pas les espaces aux particuliers. Pour les entreprises, c’est très fluctuant. Avant, nous n’avions pas assez d’espaces à proposer quand nous avions des artistes en résidence. Notre calendrier de réservation était donc limité. Mais aujourd’hui, avec les nouvelles salles, cela va devenir beaucoup plus facile. Et, en plus, nous sommes équipés de la fibre optique. Nous espérons que ces investissements vont être bénéfiques et pourront permettre de rentabiliser au mieux ».

Combien y a-t-il d’employés à Noirlac ?

Geneviève Hollemaert : « Il y a 15 personnes permanentes à Noirlac mais pendant la saison il y a des vacataires qui renforcent les équipes ».

 

propos recueillis par les élèves de l’école d’Uzay-le-Venon

* Visite du monument ou du bocage
de Noirlac 7 € / 4,50 €
Moins de 12 ans : gratuit
Visite du monument ET découverte
du bocage de Noirlac 9 € / 7 €
Moins de 12 ans : gratuit
https://www.abbayedenoirlac.fr/pratique/horaires-et-tarifs/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s